All posts tagged: art

Marc Dubrule, au jardin de l’âme

Né en 1963, Marc Dubrule s’initie adolescent au dessin dans les cours de modèle vivant des ateliers de la Ville de Paris et les sessions d’été des Beaux-Arts. Diplômé de l’Ecole Supérieure de Commerce de Paris en 1984, il part pour Johannesbourg comme coopérant-diplomate ; un séjour de près de deux années rythmé par la découverte des cultures d’Afrique australe. Après un nouveau passage à Paris, il s’initie à l’encre de Chine (sumi-e) lors d’une expatriation de quatre années à Séoul dans les années 1990, dont il revient très marqué par sa rencontre des artistes du mouvement coréen Dansaekhwa. Formé à l’Histoire de l’Art comme auditeur à l’Ecole du Louvre, critique pendant plusieurs années pour le magazine Mixt(e), collectionneur passionné, Marc Dubrule crée depuis ses deux ateliers de Montparnasse et du Luberon. Il mêle la pensée bouddhiste, l’Esprit Mingei et l’esthétique wabi-sabi à son attrait profond pour les formes simples, primitives, organiques. Il peint essentiellement à l’encre de Chine et à l’acrylique sur papier d’’Arches et réalise des sculptures opportunistes à partir de pierres, de …

Art in motion with Erik Saglia

Born in 1989, Erik Saglia lives and works in Turin in Italy. In his early works Erik Saglia, starting with the implications of the “modernist grid”, emphasizes and restructures it replicating it first with graph paper and spray, then with adhesive tape, that, perfectly laid in orthogonal lines, covers the camouflage spots; the tape is stuck in a precise and rigorous way, submitting the body to the discipline of the exact gesture that contrasts with the free aggregation of the spots below. In the recent works, the strictness that seems to disappear with the smoother motion of tape come back thanks to the precision of applying resin, revived with an almost sculptural thickness. The use of materials, spray paint, tape and synthetic resin, seeks to renew the concept of surface, deleting every biographical and pop aspect reconnecting the work by Erik Saglia to the Spatialist research by Lucio Fontana and the lesson of Alighiero Boetti. Erik Saglia has already participated at several group shows, among all: Too big or not too big at Thomas Brambilla …

“J’ai rêvé le Beau” avec le peintre vénitien Roger de Montebello

Depuis « Venise la rouge » comme la décrivait Alfred de Musset, le peintre Roger de Montebello suit les traces des grands maîtres qui ont consacré leur don à la représentation parfaite de la Sérénissime. Explorant les liens entre la peinture métaphysique et le monde Méditerranéen, Roger de Montebello se situe à Venise, entre Orient et Occident, là où le cœur d’un Art en quête de sens bat au quotidien. Roger de Montebello découvre très tôt les lieux qui inspireront plus tard sa peinture : Venise, la Méditerranée, l’Espagne. Ses études l’emmènent à Séville où il acquiert les bases de la peinture à la faculté des beaux-arts, puis à Harvard où il étudie à la fois la pratique picturale et l’histoire de l’art. De retour en Europe, il ne tarde pas à se consacrer entièrement à son art. Ses voyages le portent souvent sur les rivages de la mer Méditerranée. Ses thèmes principaux sont les vues urbaines, notamment Venise, la corrida peinte sur le vif et le portrait. En 1994, René Huyghe, éminent spécialiste de la peinture …

André Boubounelle, la confession d’un homme du siècle

André Boubounelle, un nom qui paraît sortir tout droit d’un roman de Gustave Flaubert. Un nom aux formes arrondies, aux consonances gourmandes qui nous mènent d’office aux portes d’un univers référentiel familier et rassurant. A une époque mettant par principe l’art figuratif de côté, le peintre André Boubounelle ose manier sa palette à la semblance d’un gouvernail traçant son sillage parmi les courants déchaînés du monde. Ancien élève de l’Ecole Nationale des Arts appliqués de Paris, puis de l’Ecole Nationale des Beaux-Arts de Paris, il expose quelques années à la Galerie Anne Blanc puis obtient le prix de la Casa Velázquez et de l’Institut de France en 1991, avant de devenir pensionnaire de la Casa Velázquez à Madrid de 1992 à 1993. Héritier de Pierre-Henri de Valenciennes et de Camille Corot, André Boubounelle peint d’un œil très contemporain ses paysages de la campagne et de la montagne, des vues urbaines ou des marines. Empreinte de grâce et de gravité, sa peinture transcrit la vision d’un monde magnifié : ses huiles évoquent le silence – le silence …

Into the Wild with Ellis O’Connor

Ellis O’Connor is a Contemporary Landscape Artist from Scotland living on the Outer Hebridean Island of North Uist working in the field of painting and drawing. The dynamic energy to be seen in the paintings are Ellis’ response to observed changes in the landscape; ‘the movement and rhythms of the sea and the land … the merging of sea with air, advancing rain and mist, ever changing light – elements that seem to be about something intangible.’ In order to immerse herself in the environment, Ellis makes much of the artwork on site where extreme weather and the elements find their way into the pieces. Ellis describes the process of working outdoors in wild weather as almost ‘performative’. Some of the pieces made on paper on site become the basis for larger works on canvas painted back in the studio. Here, Ellis usually works with oil paint, building up the surfaces using natural substances like sand and dried seaweed. By producing the art work she hopes it will give people a chance to connect with …

Chorégraphies végétales et architecturales avec Ramon Enrich

Après des études aux Beaux-Arts de Barcelone ainsi qu’un cursus en arts graphiques, Ramon Enrich décroche une bourse à la fin des années 1980 pour peindre et exposer à l’étranger. D’abord à Francfort, Marbourg et Berlin, où il travaille avec d’autres artistes autour de différents projets d’installations et d’expositions. Ramon Enrich s’envole ensuite pour les Etats-Unis afin de se former auprès des artistes qu’il admire. Il séjourne quelques mois à la Fondation Donald Judd, puis à la Fondation Chinati, avant d’y exposer son travail dès le début des années 1990. Il poursuit son voyage jusqu’à Los Angeles où il rencontre Ed Ruscha ainsi que David Hockney avec lequel il collabore. Il s’installe ensuite quelques années à New-York et devient l’assistant de Julian Schnabel. A son retour en Europe, il occupe un atelier à la Künstlerhaus Mousonturm de Francfort avant de revenir dans sa catalogne natale où il vit depuis lors. De retour en Europe, il s’établit en France puis en Allemagne où des institutions publiques et privées font l’acquisition de ses œuvres : Künstlerhaus Mousonturm, …

Beyond the visible with Luis Beltràn

Hailing from Valencia in Spain, contemporary photographer Luis Beltràn may be regarded as a storyteller who uses photography to set his mind free from everyday life. Through his pictures, Luis Beltrán talks about loneliness and mystery, suspended between reality and imagination and dedicates his work « to those who daydream, who live in fantasy worlds and don’t want to wake up ». Although not entirely fantastical, his images have been retouched to make each setting slightly unreal, giving it a sense of the impossible while firmly keeping one foot in reality. Luis Beltran is represented by Agora Gallery in New York, Blanca Berlin in Madrid, Artloveyou in Barcelona, Mediadvanced in Gijón and Galería O+O in Valencia. His work has been published in such magazines as Ex Magazine and Art Notes. 1. Do you consider yourself as a figure of contemporary photography ? Luis Beltràn : As long as I can remember, the pursuit of creativity and talent always fascinated me. One day, I discovered that I could express myself through photography. It allows me to …

Les voyages mirifiques de Julien Pacaud

Artiste & illustrateur français, Julien Pacaud maîtrise l’art du graphisme et du collage digital pour créer des illustrations originales et surréalistes. Né en 1972, Julien Pacaud fait ses gammes à l’école de cinéma Louis Lumière de 1993 à 1996. Il y rencontre Jean-Christophe Sanchez avec qui il crée l’institut Drahomira, où il s’exprime dans les domaines de la musique, du cinéma et des arts graphiques. C’est en 2002 que Julien Pacaud se lance dans “le collage digital” après avoir découvert les possibilités infinies offertes par le numérique pour manipuler les images. Enfant, Julien Pacaud a été bercé par le graphisme décalé des pochettes d’albums de Storm Thorgerson pour les Pink Floyd, l’atmosphère novatrice et surréaliste des films de David Lynch ainsi que l’univers énigmatique de la série « La Quatrième Dimension ». Avant d’être illustrateur, Julien Pacaud se dit astrophysicien, joueur de billard professionnel, ou hypnotiseur. Fortement attiré par l’univers du cinéma et des années 1900 & 1970, ses collages géométriques s’inspirent également de l’œuvre de Magritte dont il est un fervent admirateur. Julien Pacaud produit de nombreuses illustrations …

Capturing the humanity of the moment with Albarrán Cabrera

Albarrán Cabrera are the photographers Anna Cabrera (b. 1969, Sevilla) and Angel Albarrán (b. 1969, Barcelona) who work together as a collaborative duo based in Barcelona. The work of Albarrán Cabrera has been shown in galleries and photo fairs in Spain, Japan, Switzerland, The Netherlands, France, Germany, Lebanon, Italy and the United States. Anna and Angel both have studied under photographers such as Humberto Rivas and Toni Catany, among others. Some of their prints have become part of private collectors and institutions such as Hermes, Goetz Collection, Banco de Santander, Fundación de Ferrocarriles Españoles among others. They have also produced printing work for several institutions like Fundació La Pedrera in Barcelona, Fundació Toni Catany in Mallorca, Reina Sofia Museum in Madrid or Barcelona Photographic Archive.     1. Do you consider your tandem as a figure of contemporary photography ? Anna P. Cabrera & Angel Albarrán : We are sons of this time and era and we embrace the new possibilities, while at the same time we keep using ancient techniques. Our attitude is to …

Mikko Lagerstedt, the Emerging into Light

Contemporary artist Mikko Lagerstedt is an award winning fine art photographer from Finland whose enchanting photo series highlight some of Finland’s extraordinary landscapes. Mikko Lagerstedt is a 31-year-old self-taught photographer, who began taking his craft in 2008. He lives in Kerava just 18 miles from Helsinki. Capturing simplistic Finnish landscapes and fleeting moments, he strives to use his atmospheric vision to inspire people. His surreal and unique work manages to bring an absolutely breathtaking aesthetic that depicts the mystical and sweeping splendor of the Finnish countryside while capturing the emotion of the moment. His photography has been featured around the world in book covers, magazines and in advertisements. 1. Do you consider yourself as a figure of contemporary photography ? Mikko Lagerstedt : Not really, I feel that I’m just a photographer creating work that inspires me. 2. How would you describe your style ? Mikko Lagerstedt : Atmospheric landscape photography. A surreal look at how the World looks through my eyes. 3. What led you to photography ? Mikko Lagerstedt : My first inspiration towards photography came …