All posts filed under: Théâtre

Aurélia Thierrée Chaplin sous les feux de la rampe

Petite-fille de Charlie Chaplin, fille de Victoria Chaplin et de Jean-Baptiste Thierrée, soeur de James Thierrée, Aurélia Thierrée Chaplin est plongée dès le berceau dans l’univers du spectacle, jouant dès l’âge de 3 ans sur les planches avec ses parents. Après avoir cherché à s’éloigner du monde du spectacle quelques temps en enchaînant des petits boulots à New York, l’envie de remonter sur scène la rattrape. Elle collabore à des spectacles de Broadway avant de participer aux “Tiger Lillies Circus” dirigé par Martyn Jacques. Elle tourne aussi pour le cinéma sous la direction de Milos Forman, Colinne Serreau, Jalil Lespert avant de voguer entre cirque et danse dans “L’Oratorio d’Aurélia” puis dans “Murmures des murs” dirigés l’un et l’autre par sa mère Victoria Thierrée Chaplin. Polyvalente, atypique et talentueuse, Aurélia Thierrée Chaplin tisse avec succès une carrière tout en finesse. Vous considérez-vous comme une figure du spectacle ? Aurélia Thierrée Chaplin : Je ne sais pas. Le spectacle est un mélange fragile. Chaque soir, je suis tout a fait consciente qu’il peut se briser. Il reste toujours un aspect …

Eric Génovèse, le Magnifique

Sociétaire de la Comédie Française depuis 1998, diplômé du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris et Chevalier des Arts et Lettres., Eric Génovèse mène en parallèle trois activités : comédien, récitant dans des ouvrages musicaux, et metteur en scène au théâtre et à l’opéra. En tant que comédien, il se voit proposer immédiatement des rôles majeurs dans des productions remarquées ; il joue ainsi Pasolini et aborde Corneille (Cléandre de “La Place Royale” et Ptolomée de “La Mort de Pompée”) mis en scène par Brigitte Jaques-Wajeman et Stanislas Nordey. En 1993, année de son entrée à la Comédie-Française, il est Louis Laine dans “L’Échange” de Claudel à la Comédie de Genève. Depuis, il interprète au Français les grands rôles du répertoire classique et contemporain sous la direction de metteurs en scène comme Youssef Chahine, Jorge Lavelli, Georges Lavaudant, Roger Planchon, Daniel Mesguich, Anatoly Vassiliev, Lukas Hemleb, Joël Jouanneau, Jean-Luc Boutté, Denis Podalydès, Andrei Serban ou Robert Wilson… Son répertoire comprend des auteurs aussi divers que Shakespeare (Hamlet et “La Tempête”), Molière évidemment (Cléante de “L’Avare”, Covielle du “Bourgeois Gentilhomme”, le rôle-titre du “Tartuffe”, Philinte du …

Dernier hommage à Madeleine Marion, âme du théâtre français

Cette femme à la voix chaude, aux yeux de velours était l’amie de tous. Sa voix respirait Claudel naturellement et ses accents chantants modulaient toujours singulièrement les textes” nous dit Muriel Mayette, Administrateur général de la Comédie Française. Figure sculpturale et majestueuse du théâtre, Madeleine Marion – “Mado” pour les intimes dont j’ai eu l’insigne honneur de faire partie – a laissé derrière elle une carrière de comédienne brillante dont la voix profonde, presque masculine, prolongeait celle des poètes avec lyrisme et gravité. Pensionnaire de la Comédie Française depuis 2002, Mado faisait partie de cette génération de comédiens issue de la belle époque du théâtre. Elève de Béatrix Dussane au CNSM dans les années 1950, son nom fut toujours associé à celui d’Antoine Vitez qui la sublima dans « Le Soulier de Satin » de Claudel représenté en 1987 à la Cour d’Honneur du Palais des papes au Festival d’Avignon. Sa carrière fut nourrie de rencontres avec de grands metteurs en scène qui surent exploiter la richesse de son talent,  tels que Sacha Pitoëff dans …

James Thierrée, confession d’un enfant du siècle

James Thierrée enchante autant qu’il impressionne. Tour à tour comédien, acrobate, danseur, musicien et inventeur de spectacles étourdissants de magie, James Thierrée est un travailleur acharné qui exige de lui-même l’impossible. Héritier d’une prestigieuse dynastie d’artistes, James Thierrée a prouvé au monde entier en seulement quelques créations, qu’il pouvait faire triompher l’imaginaire sur les planches d’un théâtre avec sa troupe, La compagnie du Hanneton. Pari réussi avec La Symphonie du Hanneton, La veille des abysses et Au revoir parapluie qui ont enthousiasmé le public. James Thierrée se fond dans le Théâtre.. ou devrais-je dire que le Théâtre se fond dans James Thierrée car il en fait un lieu où tout est possible, le traitant comme un carrefour de tous les arts. Clown, poète acrobate, philosophe, magicien, James Thierrée est dans une quête incessante d’un paradis perdu tout droit sorti de la nuit des contes de fées ou de John Milton. Recherchant leurs places dans le monde actuel, ses personnages reflètent bien l’ivresse de James Thierrée : atteindre le coeur de l’humanité. Voltige, jonglage, acrobatie, mime, contorsion, danse, chant, lyrique, il puise dans toutes les disciplines pour donner vie à ses …

Rencontre impromptue avec Jean-Louis Bachelet

Pianiste et auteur dramatique, Jean-Louis Bachelet pratique depuis dix ans en alternance récitals et mises en scène. Formé à la mise en scène dans les années 1980, il se passionne pour le théâtre d’ensemble russe et découvre Lorca, Mishima, et Koltès. Sa première pièce, «La nuit au jardin d’Eden», consacrée à la mémoire des déportés en Union Soviétique, est montée en 1998 au Studio Le Regard du Cygne. En 2000, Jean-Louis Bachelet entre dans la compagnie Alma Viva pour un spectacle musical autour des mélodies de Prévert et Kosma. En 2003, Il participe au Théâtre du Nord Ouest à l’intégrale Claudel, avec la comédienne Laure Lattuada. En 2005, il apparait en tant que pianiste au côté de Robin Renucci, dans la pièce « Le pianiste », à la Pépinière Opéra. En 2007, il met en scène «Le Périple d’Eva» avec la comédienne Jessica Jhean. Fondateur de la Compagnie Anser Fabilis pour faire jouer ses pièces, “Regarde, meurs, souviens-toi” est sa vingt-troisième pièce consacrée à trois moments de la vie d’une déportée à Ravensbrück… 1. Vous considérez-vous comme une …