All posts filed under: Portraits

La mesure de Pavel Lounguine au service de la démesure russe

Au croisement des cultures françaises et russes, Pavel Lounguine demeure l’un des cinéastes les plus complets de notre époque. A la fois scénariste et réalisateur, Pavel Lounguine s’est tissé une filmographie tout en contrastes faite de thèmes puissants, d’humanisme doté d’un réalisme touchant. Union étroite entre la vie quotidienne et les disparités sociales qui font écho à la société russe actuelle, touches de burlesque débridées proches de son contemporain slave Emir Kusturica, célébration du folklore russe, spiritualité époustouflante : les films de Pavel Lounguine possèdent un style unique empreint d’insatisfaction et d’absolu, d’espérance et de désespérance, de lumière et de noirceur. Cette opposition des genres, cette variation des rythmes, donnent à Pavel Lounguine une identité russe propre. Son premier long métrage, Taxi Blues, est applaudi par la critique et remporte le prix de mise en scène au Festival de Cannes. Pavel lounguine y décrypte la société russe à l’heure de la Perestroïka initiée par Mikhaïl Gorbatchev, à travers l’amitié entremêlée de haine qui unit un chauffeur de taxi à un saxophoniste. Avec Luna Park, Pavel Lounguine relate le parcours initiatique d’un skinhead nationaliste …

Ulyana Sergeenko, the Tsar’s Bride

Halfway between East and West, Yuliana Sergeenko symbolizes this russian generation proud to highlight their roots, the richness of their History, and this specific and subtle duet between the attachment to the slavonic values and an aspiration to the european codes. At the same time designer, photographer, blogger, and ocasionally model, Yuliana Sergeenko doll-like unique beauty just taken from a nineteen century russian novel endowed with a hollywood post-war touch of glamour is a perfect blend between a Tolstoï and a Mankiewicz heroin. After finishing her studies of Philology in Saint Petersburg, she started working as a photographer for several fashion magazines. Married to russian insurance billionaire Danil Khachaturov, mother of two children, she recently started her own fashion brand full with her spirit and love for fine fabrics and russian craftmanship. Move away from the perception of Russian women as eager consumers craving for luxury brands, she proves that tastes, aspirations and motivations have changed for moscow elite who wishes to put Russia on the fashion forefront. Yuliana Sergeenko puts forward russian women appeals for a classic, feminine and coquettish cups, shapes and patterns, …

A.R Rahman ou “le Mozart de Madras”

Illustre figure de la musique indienne contemporaine, Allah Rakha Rahman est devenu une icône de toute une génération. Mixant des rythmes traditionnels issus de la musique gazhal et des sonorités nouvelles, expérimentant de nouveaux procédés et des genres différents, mélangeant des techniques modernes et des instruments de la cour des grands Moghols, Rahman est un compositeur qui se situe entre orient et occident, nord et sud, tradition et modernité, richesse et pauvreté. Essentiellement compositeur de musiques de films, Rahman s’est révélé au monde entier à travers la bande originale du premier film d’un triptyque du tamoul Mani Ratnam (Roja,1992) consacré au terrorisme, dont les mélodies se sont répandues à des millions d’exemplaires. Enchaînant les succès avec les films tamouls (Gentleman, Kdhalan, Indian…), les films hindis (Rangeela, Taal, Lagaan…), il a connu en 1997 un succès mondial avec la sortie de l’album “Vande Mataram” qui célèbre le 50ème anniversaire de l’indépendance de l’Inde. Reconnu par les grands maîtres de la musique indienne tel que Zakir Hussain aux côtés duquel il a travaillé, et diplômé de la Trinity College …

Bernard Dufoux, l’art subtil du chocolat

Bijoutier du chocolat, Bernard Dufoux est un artisan dont les créations savoureuses et innovantes le placent comme l’un des dignes représentants de la tradition chocolatière. Après un passage en tant qu’apprenti chez Bernachon, c’est à La Clayette en Saône et Loire, au coeur du Charolais Brionnais, que Bernard Dufoux a installé sa chocolaterie pour créer, travailler, et inventer des chocolats puissants et audacieux. Passionné par le chocolat, Bernard Dufoux est parvenu à allier magie et savoir faire, tradition artisanale et innovation. Soucieux de l’excellence des matières premières qu’il emploie, ce conquérant du goût exploite la noble fève de cacao dans tout son éventail de créations. Entouré d’ouvriers qualifiés, cet artisan de renom privilégie les fèves de cacao de type Criollo, très aromatiques, venant d’Amérique Latine (Colombie, Venezuela, Equateur) et des Caraïbes, tout en conservant minutieusement le beurre de cacao que contiennent ces fèves. Ses spécialités ? Les ganaches aux épices ou aux plantes préparées à partir d’une crème onctueuse, les pâtes d’amande enrobées de chocolat noir, les pralinés aux noisettes ou amandes. Certaines de ses …

Dernier hommage à Madeleine Marion, âme du théâtre français

Cette femme à la voix chaude, aux yeux de velours était l’amie de tous. Sa voix respirait Claudel naturellement et ses accents chantants modulaient toujours singulièrement les textes” nous dit Muriel Mayette, Administrateur général de la Comédie Française. Figure sculpturale et majestueuse du théâtre, Madeleine Marion – “Mado” pour les intimes dont j’ai eu l’insigne honneur de faire partie – a laissé derrière elle une carrière de comédienne brillante dont la voix profonde, presque masculine, prolongeait celle des poètes avec lyrisme et gravité. Pensionnaire de la Comédie Française depuis 2002, Mado faisait partie de cette génération de comédiens issue de la belle époque du théâtre. Elève de Béatrix Dussane au CNSM dans les années 1950, son nom fut toujours associé à celui d’Antoine Vitez qui la sublima dans « Le Soulier de Satin » de Claudel représenté en 1987 à la Cour d’Honneur du Palais des papes au Festival d’Avignon. Sa carrière fut nourrie de rencontres avec de grands metteurs en scène qui surent exploiter la richesse de son talent,  tels que Sacha Pitoëff dans …

Ane Brun, le lyrisme scandinave

Auteur compositeur, guitariste, chanteuse, productrice, Ane Brun est une artiste norvégienne dont l’oeuvre est empAjouterreinte d’une grâce unique. Mêlant jazz et folk, la musique d’Ane Brun oscille sans cesse entre douceur et amertume, tension et apaisement, noirceur et pureté.  Forte de l’héritage musical de la pop folk scandinave (Anna Ternheim, Nina Persson, Frida Hyvönen, Nina Kinert), Ane Brun pare ses musiques de textes lyriques, fruits de l’élan de ses sentiments personnels : amours impossibles, amitiés déchues… S’accompagnant traditionnellement à la guitare, son timbre de voix est habité par une douceur pénétrante qui me magnétise. Ane Brun fait partie de ces découvertes immenses qui me transportent aux limites de ma sensibilité musicale. Encore discrète en France, Ane Brun connaît un franc succès dans les pays scandinaves et anglophones avec ses derniers albums (Duets, Changing of the seasons, Sketches, Big in Japan…). D’une country folk traditionnelle, en balades aussi minimales que fragiles, la musique d’Ane Brun me rappelle à la fois Joni Mitchell, Dolly Parton, Alison Kraus et Cat Power.

Peter Philips, peintre de la mode

Homme de la couleur et “prince des maquilleurs”, Peter Philips est réputé pour ses réalisations avant-gardistes de maquilleur hors pair. Maître des pinceaux et des palettes de la maison Chanel depuis 2008, Peter Philips a réussi à affirmer son idée d’une beauté axée sur un style plutôt que sur des modes éphémères. N’hésitant pas à utiliser des matériaux atypiques issus des ateliers artisanaux acquis par la marque comme des perles, des plumes, des rubans ou des tissus, Peter Philips m’étonne par sa capacité à oser des maquillages iconoclastes tout en réaffirmant le style classique de la marque dans la tradition de ses prédécesseurs : Dominique Moncourtois et Heidi Morawetz. L’Homme est un de ces satellites que Chanel collectionne tels que le plumassier Lemarié, le chapelier Michel, le brodeur Lesage, le bottier Massaro, le bijoutier fantaisiste Goossens, ou encore le fleuriste Guillet…  Je vois davantage dans ses compositions l’oeuvre d’un peintre ou d’un sculpteur s’amusant à modeler des visages oniriques. Proche des oeuvres de Giuseppe Archimboldo, des pastels de Rosalba Carriera ou encore des rinceaux de Jean Bérain, Peter Philips joue sur …